Venise, laboratoire du futur

Quelle Venise demain ?

Pour ses habitants

Ode à la vie!

Repenser Venise pour les décennies, et peut-être les siècles à venir, autour d’une vision commune, doit d’abord permettre à l’archipel d’offrir un cadre de vie merveilleux et authentique à tous ses habitants. Pour renaître à la vie, Venise doit attirer de nouveaux habitants.

Dans le futur, les Vénitiens, plus nombreux, et plus conscients, étudieront, travailleront, se cultiveront, méditeront, se distrairont..., ils seront en pleine santé, épanouis et emplis de joie. La qualité de l’air, de l’eau sera optimale, les transports et les logements seront écologiques, la ville comptera de nombreux jardins ouverts à tous, l’alimentation proviendra des îles environnantes assurant l’autonomie alimentaire de qualité de tous les habitants.

Les activités économiques seront diversifiées et à impact environnemental et sociétal positif. L’innovation sera en open source pour toutes les entreprises qui souhaiteront contribuer à créer un futur durable, elle sera principalement bio inspirée par la faune et la flore de la lagune et de la mer, l’éducation sera repensée pour que chacun puisse trouver ses talents et librement les exprimer. L’art sera au service de l’élévation de soi et de la qualité de vie.

L’artisanat sera revitalisé afin d’apporter une réponse consciente à la surconsommation de masse. La démocratie participative éclairée sera privilégiée, associant les jeunes et les habitants au futur de leur lieu de Vie, la coconstruction sera la règle. L’abondance résultera d’une créativité incroyable et d’une biodiversité régénérée. Enfin l’harmonie règnera entre tous, les équilibres respectés vis à vis de la nature, la faune, la flore deviendront une évidence.

Venise deviendra alors une sorte d’ode vivante à la planète, à l’humanité animée d’une conscience nouvelle, à l’intelligence de la vie. Elle célébrera ainsi la singularité, la beauté, la liberté, la paix, l’abondance et la joie !

Pour le reste du monde

Venise jouera à nouveau un rôle éminent et inspirant pour le reste du monde, comme ce fut déjà le cas à la Renaissance quand elle était un modèle économique, culturel et spirituel de tout premier plan.

Elle gardera bien sûr sa grande tradition d’ouverture internationale. Elle attirera des experts du monde entier venus contribuer à la cocréation avant-gardiste de ce nouveau modèle de société.

Le tourisme sera lui aussi réinventé pour favoriser l’expérience de « vie à la vénitienne » à la rencontre avec ses habitants. Ainsi les futurs touristes seront des personnes éco-responsables, à la recherche d’un tourisme de qualité et en quête d’inspiration sur une nouvelle façon de vivre et de se comporter.

Dans le brouillard international actuel, Venise pourra retrouver le rôle de phare qu’elle a eu par le passé et montrer la direction.

Quelques exemples de projets novateurs générateurs de bien-être et créateurs de valeur.

  • Un écosystème agricole innovant autour de l’île de San Erasmo, potager historique de Venise, afin d’assurer la sécurité et l’autonomie alimentaire de grande qualité de l’archipel vénitien, qui permette de régénérer les sols et donc les corps.

  • Un centre européen de biomimétisme marin pourrait se loger au sein de l’Arsenal, associant étroitement des scientifiques, des étudiants, des artistes et des entrepreneurs… Toutes les recherches et toutes les découvertes sur la flore et la faune marines pourraient être mises à la disposition des entreprises et des start-up en “open source”.
  • Un écosystème artisanal pour redynamiser l’artisanat local comme réponse consciente à la surconsommation de masse, incluant la transmission des savoirs et utilisant les technologies d’aujourd’hui.
  • Un écosystème éducatif lié à la connaissance du vivant et des lois universelles et utilisant largement les arts comme outils pédagogiques, et enseignant également les savoir-faire artisanaux: l’école de l’esprit et de la main.
  • Un centre de santé expérimental basé sur les propriétés de l’eau, la physique quantique et la médecine de demain.
  • Un écosystème touristique novateur éco-responsable prenant en compte notamment le développement récent et croissant du nomadisme, etc.